6. sept., 2019

Prostate et vélo ne font pas bon ménage

Partage d'expérience pour les hommes:
Comme chaque année je fais un contrôle sanguin, et cet été le taux de PSA est en forte augmentation, donc au programme des réjouissances, échographie de la prostate, consultation et examen chez l'Urologue... apparemment tout est normal ... avant de poursuivre plus avant par un scanner, l'urologue me demande un nouveau test du taux de PSA, et il me dit d'attendre 8 jours, car lors de l'auscultation il a solliciter légèrement la prostate et cet examen ferait augmenter le taux de PSA, en effet le taux de PSA est lié à une protéine qui circule dans le sang et qui est sécrétée de façon exclusive par la prostate, cette protéïne augmente si on sollicite la prostate par un toucher par exemple.


Ceci me laisse pensif, et je me souviens que je me suis mis à refaire du vélo dernièrement, et ceci juste avant le test sanguin du PSA, et si je suis le raisonnement de l'urologue, la pression de la selle sur la prostate aurait pu faire augmenter mon taux de PSA artificiellement. Donc je m'abstiens de toute pratique vélocypède pendant 1 semaine, et je test mon PSA ... qui redevient celui d'un jeune homme !!!


Moralité le vélo et le test du PSA ne font pas bon ménage ... et je me suis remis au vélo... non mais !
Ceci étant, j’aurai été bien étonné du contraire, en effet je pratique un jeûne long chaque année qui facilite le renouvellement cellulaire et une prévention du risque de cancer, car lors du jeûne les cellules déficientes sont éliminées par l’auto restauration du corps. Ajoutons à cela la pratique régulière des champs magnétiques pulsés ou bio résonance ZViolyne, dont les vertus ne sont plus à démontrer, j’ai pu en effet installer plusieurs dizaines d’appareils ces dernières années, et l’efficacité sur le système immunitaire et la micro circulation du sang permettent au corps un processus naturel d’auto guérison.