Vitamine C lyposomale ou liposoluble

La fabrication de la vitamine C lyposomale ou liposoluble relève de la bio-nano-technologie.
La vitamine C, en l’occurrence de l’ascorbate de sodium L-ascorbique, est encapsulée dans de
microscopiques bulles de phospholipides, grâce au générateur à ultrason. Ces microbilles
parcourent le tractus digestif jusque dans les intestins, dans lesquelles la vitamine C est libérée.
Cette dernière n’est donc pas dégradée par les enzymes et les sucs digestifs de l’estomac.
De cette manière, la quantité de vitamine C active est multipliée par 10 par rapport à la vitamine C classique.

Voir le précédéde fabrication à la maison dans le PDF ci-dessous.

Autres sources d'information sur la Vitaline C:

https://rcf.fr/…/static.r…/dr_t._levy_vit_c_et_liposomes.pdf

https://www.ipsn.eu/vitamine-c-a-haute-dose/

Vitamine C liposomale

Les bienfaits de la Vitamine C selon le Dr Labreze

Protocole anti-viral selon le Dr Labeze

(synthèse de la vidéo à partir de la mn 34.07)

 

Préventif par jour pour un adulte:

 

  • 3 à 4 g de Vitamine C en Liposomale

 

  • 400 mg de magnésium

 

  • 20 mg de zing amino chélaté

 

  • 100 micro g de sélénium

 

  • 3000 U de vitamine D

 

 

 

En cas d’infection virale :

 

  • La fièvre est là pour lutter contre le virus, administrer 1 à 2 g de Vitamine C en Liposomale toutes les heures tant que la flèvre n’a pas baissée, quand elle baisse c’est que l ‘infection virale baisse aussi. (2mg par kg pour les enfants)

 

  • puis lorsque la flèvre à baissée 5 g par jour.

 

  • En cas d’infection grave avec problèmes respiratoires, demander le protocole de MERRICK, c’est à dire des injections de vitamine C à raison de 200 mg/Kilo

 

Linaux Pauling découvreur des effets thérapeutiques de la Vitamine C Prix Nobel de Chimie et prix Nobel de la Paix

Décédé à 93 ans, nous pouvons considérer qu"il s'est appliqué à lui même ses connaissances...

Linux Pauling

Pauling fut lauréat à la fois du prix Nobel de chimie (le 3 novembre 1954) et du prix Nobel de la paix en 1962.

Il fait donc partie des quatre seules personnes, avec Marie Curie, John Bardeen et Frederick Sanger, à avoir reçu deux prix Nobel. Marie Curie et Linus Pauling sont les deux seules personnes ayant reçu leurs prix Nobel dans deux catégories différentes. Linus Pauling est le seul à n'avoir partagé aucun de ses deux prix avec une autre personne.

Linus Pauling a également été lauréat d'un grand nombre de prix et de distinctions honorifiques, notamment :

  • 1933 : membre de l'Académie des sciences des États-Unis

  • 1936 : membre de l'American Philosophical Society

  • 1941 : lauréat de la médaille William-H.-Nichols

  • 1946 : lauréat de la médaille Gibbs de l'American chemical society, section de Chicago

  • 1947 : lauréat de la médaille Davy de la Royal Society

  • 1948 : membre étranger de la Royal Society de Londres44

  • 1951 : lauréat de la médaille Lewis de l'American chemical society, section de Californie

  • 1957 ː médaille Pierre Fermat45

  • 1960 : « homme de l'année » dans Time Magazine

  • 1962 : lauréat du prix Gandhi pour la paix

  • 1970 : lauréat du prix Lénine pour la paix

  • 1974 : lauréat de la National Medal of Science, remise par le président Gerald Ford

  • 1977 : lauréat de la médaille Lomonosov de l'Académie des sciences de Russie

  • 1979 : premier lauréat de la médaille de chimie de l'Académie des sciences des États-Unis

  • 1984 : lauréat de la médaille Priestley de l'American chemical society

Il fut également nommé docteur honoris causa des universités d'Oregon, Chicago, Princeton, Londres, Cambridge, Sheffield, Yale, Oxford, Paris, Tampa, Toulouse, Liège, Montpellier, Bruxelles, Cracovie46, Melbourne, Delhi, Lyon…

Source Wikipédia

 

En 1963, cet ardent pacifiste et militant antinucléaire s'est aussi vu remettre le prix Nobel de la Paix qui n'avait pas été attribué l'année précédente, faute de candidat suffisamment méritant. Hasard du calendrier, c'est le jour même de l'entrée en vigueur du traité américano-soviétique sur l'interdiction des tests nucléaires non souterrains que son prix lui avait été remis à Oslo. Auteur de plusieurs ouvrages et de quelque mille présentations scientifiques, son livre «No more War» («Plus de guerre») a contribué à susciter l'opposition aux armes nucléaires dans le monde scientifique.

Linus Pauling s'était encore fait remarquer l'année de sa mort en 1994 à 93 ans, lorsqu'il a déclaré, au cours du Congrès du Centenaire de l'Académie des sciences des Etats-Unis, que la course à la lune que se livraient Américains et Soviétiques était une «vulgaire entreprise de prestige national camouflée sous des dehors scientifiques». Les sommes astronomiques englouties dans ce projet auraient, disait-il, pu permettre d'apporter mille réponses aux questions essentielles concernant l'homme.